Le Refuge de Fontcombe


 
Bastien a bien du mal à s'endormir dans le train de nuit qui le ramène dans sa ville natale. Vingt-six mois auparavant, il entrait à l'Ecole des mines. Pas suffisant pour stopper la conscription. Impuissant, hier, à construire sa vie, il tente aujourd'hui d'échafauder ce que pourrait être son retour. Il trouvera probablement un travail à la mine d'uranium de la région, le tout premier chaînon d'une nouvelle filière industrielle.
Mais si sa carrière professionnelle s'annonce bien tracée, une tout autre épreuve l'attend. Il est rongé par une souffrance qu'il ne peut plus laisser traîner au fond de lui : il ne sait rien de son père. Ses parents ont divorcé alors qu'il avait cinq ans et que sa mère était enceinte de sa sœur. Cette dernière ne porte même pas le nom de son père. Malgré l'insupportable silence familial sur le sujet, il n'a jamais perdu espoir de le revoir un jour, ou tout au moins de savoir ce qui s'est passé. Ecartelé entre sa volonté de combler les vides de son enfance et sa crainte d'ouvrir les pages d'une histoire familiale déchirante, il s'installe, dès son retour, dans une ferme isolée près de la mine.
Pour l'adulte qu'il est devenu, Fontcombe constitue un refuge qui lui permettra de se réconcilier avec le passé et de trouver la sérénité, peut-être même l'amour. Une émancipation douloureuse mais exaltante. Jean-Marie Mignon trace le portrait poignant de ces hommes et de ces femmes aux prises avec les malheurs de l'histoire et les tourments du coeur. Un récit juste, à l'émotion intacte. 

Edit : Editions Lucien Souny, 234 p., 2014
Coll. : Le chant des pays
 

3 commentaires:

Nayla.A a dit…

J'avais lu votre premier roman et j'ai découvert le personnage de, Marielle, avec sa tendresse et sa vie complexe. Ca m'a donné envie de lire votre deuxième roman, que je trouve très intéressant, avec Bastien qui cherche sa place en tant qu'homme parmi les hommes.

En les lisant, j'ai eu un grand plaisir de découvrir votre talent et votre littérature fine, drôle et émouvante.

J'espère qu'il y aura d'autres histoires qui me feront rêver, rire et pleurer !

Thérèse M. a dit…

J'ai fini votre livre que j'ai lu d'un trait : Il se laisse lire. Il s'en dégage une unité, une facilité, une fluidité d'écriture. On serait tenter de croire qu'il a été écrit d'un seul jet...C'est comme une tranche de vie surlignée avec aisance, attention et complicité.
J'attends le prochain !

Nathalie P. a dit…

Bonjour,
Nous nous sommes rencontrés à la foire du livre de Limoges.
Après avoir lu Une famille à coeur ouvert, j'ai découvert Le refuge de Fontcombe. Les deux livres, bien que différents sur les thèmes abordés, m'ont beaucoup plu.
L'histoire de Bastien, ce jeune homme qui évolue au fil de sa quête d'identité et de racines, m'a interpellé puisqu'elle se passe à l'époque de la jeunesse de mes parents.
Les gens ne raisonnaient pas comme aujourd'hui... Les prémices de l'extraction de l'uranium est bien amenée, cet or jaune qui faisait s'emballer les gens avant qu'on ne sache ce que nous savons aujourd'hui...
Bravo, car au travers d'une histoire qui pourrait être celle de bien des gens, vous nous apportez beaucoup d'infos et beaucoup d'émotion.
Je vous souhaite une bonne soirée et au plaisir de se croiser à nouveau.
Bien cordialement

Enregistrer un commentaire